Cottévrard, de la voie romaine à l’autoroute

25 January 2019

L’abbé Cochet avait évoqué l’existence d’une voie romaine passant sur le territoire de Cottévrard et, d’autre part, aujourd’hui, la gare de péage du même lieu sur l’autoroute A29 montre que le titre Cottévrard. De la voie romaine à l’autoroute n’est pas usurpé. L’histoire des cheminements, des routes du village méritait donc une étude exemplaire. Il fallait écrire plus de 2000 ans d’histoire des routes avec l’obligation d’évoquer la période antérieure à l’époque romaine puisque le hameau de Dreulle fut occupé par une importante colonie celte. On n’étonnera personne en expliquant que les époques médiévale et moderne sont mal connues. Il faut attendre le XVIIIe siècle pour disposer de cartes, de plans de qualité et de documents rédigés par les ingénieurs des Ponts et Chaussées. L’histoire du réseau routier de Cottévrard est bien documentée à partir du XIXe siècle. Les 24 chemins nous sont connus avec précision ainsi que les alignements, les aliénations partielles ou totales. Progressivement, les chemins de grande communication s’imposent pendant que les chemins ruraux disparaissent et sont rendus à la culture. À la fin du XXe siècle, la construction de l’A29 bouleverse la géostratégie antérieure : l’axe Est-Ouest ne représente plus une menace d’invasion venue d’Allemagne mais un élément de développement du port du Havre dans un cadre européen.

Couv-Cottevrard-voie romaine

Auteur : Daniel Fauvel.

Format : 21 x 21 cm.

Nombre de pages : 64.

Prix : 12,50 €.

pas de commentaire